Retour à la page d'accueil
Tags :

L’étude réalisée par la Mobile Marketing Association (en mars 2018) affirme que 41,5% des entreprises s’intéressent à cette nouvelle solution de communication et 28% auraient déjà lancé un chatbot.

 

L’étude montre également les différentes raisons de lancement d’un chatbot pour les entreprises : amélioration de la satisfaction client (78%), innovation (71%), réduction des coûts (35%), augmentation des revenus (33%), notoriété (31%)
 
L’ère de la relation client instantanée pousse les banquiers et les assureurs à se diversifier et proposer des services simplifiés. En outre, 48% des français utilisent des services bancaires sur mobile (rapport de la banque UBS, 2017) et 20% des assurés ont déjà souscrit en ligne (étude e-Assurance publiée par CCM Benchmark, 2017)
 
Malgré son champ d’intervention globalement réduit (prise de rendez-vous, support client, information, effectuer des tâches à la demande des clients, comme faire des virements ou épargner, etc.), le chatbot permet de capter l’utilisateur durant ses parcours.
 
La propension à consommer est exacerbée par l’accès à tous les services et la disponibilité du service client à toute heure. Les services financiers et assurantiels se placent comme les acteurs les plus impactés par cette automatisation de la relation client.
 
Notre étude comparative de chatbots regroupe différents usages dans le secteur Banque & Assurance, ainsi que des services complémentaires liés à ces activités.

 

Pour accéder à l'intégralité du benchmark, cliquez ici

Partager l'article :